Mon ado chez l’ostéo

Les adolescents subissent de nombreuses contraintes physiques : croissance trop rapide, port de sac à dos trop lourd, posture maintenue pendant de nombreuses heures à l’école, sport de haut niveau, traitement orthodontique…
La présence de ces contraintes en entrainent souvent d’autres, cette fois-ci psychologiques : Fatigue chronique, troubles du sommeil, stress, difficulté de concentration… autant de facteurs que le traitement ostéopathique peut réguler.

Ecole et posture

Une position maintenue des heures durant sur les bancs de l’école associée à un sac à dos rempli de livres scolaires constituent des contraintes qui mettent à mal la croissance de l’adolescent.
En effet, c’est lors de cette partie de la vie que la croissance est la plus rapide et souvent disharmonieuse. Les os grandissent avant les muscles, les membres avant le tronc, ce qui génère des douleurs de compression osseuse et rend les adolescents maladroits. Il est donc nécessaire de consulter un ostéopathe, en prévention, avant même l’apparition des douleurs, pour vérifier le bon déroulement de la croissance, éliminer les tensions musculo-tendineuses ainsi que les contraintes articulaires. Votre ostéopathe est aussi formé à l’ergonomie, il pourra donc dispenser de nombreux conseils à votre adolescent afin d’améliorer sa posture et prolonger les effets bénéfiques de la séance d’ostéopathie.

Désordre hormonal

L’adolescence correspond également au moment où de nombreux changements hormonaux s’opèrent. Le corps évolue, il faut s’y habituer, apprendre à le connaitre et à le gérer.

Chez les filles, la mise en place du cycle menstruel entraine des déséquilibres dans le petit bassin qui peuvent être très douloureux. Le développement de la poitrine va souvent de pair avec l’apparition des règles et entraine une modification de la posture pour permettre au corps de trouver un nouvel équilibre.

Chez les garçons, le développement important de la musculature entraine de nombreuses contraintes sur les articulations. Leur croissance est plus tardive et plus longue que celle des filles, il est donc nécéssaire de suivre de près son évolution jusqu’à 17/18 ans.

Orthodontie

L’adolescence est la période idéale pour la correction de l’occlusion dentaire par orthodontie. Même si cette dernière apporte un plus indéniable d’un point de vue esthétique, le port prolongé d’un appareil dentaire peut créer des tensions intra-craniennes et cervicales ayant des répercussions sur toute la colonne (notamment une majoration de l’évolution d’une scoliose).
L’appareil orthodontique prend appui sur des structures du crâne pour faire levier sur la mâchoire et les dents. Ces appuis vont donc provoquer de nouvelles contraintes auquel l’adolescent doit s’adapter pour retrouver un équilibre. L’ostéopathe, en préparant et en accompagnant le traitement orthodontique, va permettre de soulager les contraintes et les symptômes (maux de tête, troubles visuels, ORL, difficulté de concentration, modification de l’humeur…) pouvant apparaitre et aider à retrouver cet équilibre précaire. Il participe donc à l’efficacité du traitement et le rend plus confortable.

Sport de haut niveau

Le sport est un bon défouloir pour nos adolescents. Il canalise les tensions, leur apporte de l’autonomie et les sociabilise. Il les pousse surtout à se dépasser, à acquérir des compétences et à se perfectionner. Ce dépassement pousse souvent à la chute, aux micro-traumatismes (chocs) répétés, et parfois même à la blessure. Les séances d’ostéopathie sont donc utiles chez l’adolescent afin de donner les bons conseils pour apprendre à écouter son corps (échauffement et étirements…) et permettre de pratiquer son activité sportive avec plaisir en évitant toutes blessures.

L’ostéopathe peut aussi suivre et aider la progression d’un sportif dès l’adolescence : ICI

Une séance d’ostéopathie est recommandée généralement une fois par an. Dans le cadre des adolescents, elle va permettre d’éviter la mise en place de troubles qui pourront se répercuter à l’âge adulte.


>C’est une période de trouble émotionnel : questionnement sur son identité, ses amitiés, modifications corporelles, découverte de la sexualité, conflit avec les parents, difficultés scolaires, premiers émois amoureux. L’ostéopathe aide à comprendre le fonctionnement du corps et permet de mieux l’accepter. Dans le cas de troubles émotionnels importants, le travail se fait de concert avec un psychothérapeute.

>On parle beaucoup de la scoliose mais qu’est ce que c’est vraiment ? C’est une déformation indolore de la colonne vertébrale qui s’adapte aux tensions qu’elle subit du crâne jusqu’au sacrum. La déformation augmente surtout au moment des pics de croissance. C’est donc pendant l’adolescence qu’il est primordial de minimiser les tensions que la colonne reçoit et les ré-harmoniser. Le diagnostic de scoliose n’est pas gravissime, mais doit être pris au sérieux.

>Votre ostéopathe D.O à Mouans-Sartoux, Marine JANÈS a suivi des formations complémentaires en ostéopathie pédiatrique notamment sur la sphère oro-faciale (visage) chez l’enfant et l’adolescent. 

Un commentaire sur « Mon ado chez l’ostéo »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s