Pourquoi le quatre pattes est une étape importante de la croissance ?

La plupart des bébés apprennent à marcher à quatre pattes entre l’âge de 6 à 10 mois. Mais certains bébés ne passeront pas par cette étape. Ils préféreront se traîner sur les fesses, glisser sur le ventre ou directement se hisser, se tenir debout et se mettre à marcher. Pourtant la marche à quatre pattes est une étape importante du développement psychomoteur de l’enfant.

Développement moteur du nourrisson

Si votre enfant à un développement typique, il est alors passé par ces différents stades :

  • Bébé roule pour se retourner = Mouvement de l’axe vertébral, de la tête au coccyx
  • Bébé pousse sur les deux bras pour lever la tête, ou donnent des coups de pieds avec les deux jambes = Mouvement haut/bas
  • Bébé rampe sur le ventre = Mouvement côté/côté qui coordonne le bras et la jambe du même coté.

La suite logique est l’association de ces 3 mouvements qui permet à l’enfant d’avancer en diagonale c’est-à-dire en croisant les côtés : C’est l’apparition de la marche à quatre pattes. L’enfant peut alors bouger comme il veut dans les 3 dimensions et finir par acquérir la verticalité complète et donc à marcher.

Parfois l’enfant continue le quatre pattes après la maîtrise de la marche. Parfois il est possible qu’il saute le mouvement diagonal, se mette debout et revienne plus tard au sol. On peut peut-être y voir un signe que ce mouvement a une certaine valeur, et que ne pas y passer du tout pourrait y laisser un manque source de futurs problèmes d’apprentissage, d’attention, de coordination.

Qu’est-ce qui rend la marche à quatre pattes si importante ?

Et bien tout simplement parce qu’elle est essentielle au développement du cerveau.

La marche à quatre pattes implique que les membres des côtés opposés bougent ensemble. Le mouvement se fait en diagonale à travers le corps; le bébé cherche à aller vers l’avant avec une main et la jambe du côté opposé suit le mouvement initié. Ces gestes croisés activent donc à part égale les hémisphères droit et gauche du cerveau.
Le quatre pattes fait travailler les deux parties du corps simultanément et induit alors la coordination motrice des deux yeux, des deux oreilles, des deux mains et des deux pieds mais aussi la musculature de l’axe central (colonne vertébrale). Avec une activité aussi importante et équitable, le corps calleux qui est une structure située au milieu des deux hémisphères cérébraux, se développe plus pleinement !

Quel est l’impact réel sur la croissance de mon enfant ?

Le corps calleux, situé donc entre les deux hémisphères cérébraux, est une voie neurale très importante. Il est constitué de tout un tas de faisceaux de fibres nerveuses. Ces dernières permettent le passage de l’information et par conséquent la communication entre les quatre lobes qui constituent les hémisphères cérébraux. Le mouvement diagonal établit par la marche à quatre pattes induit donc un mouvement diagonal des informations dans le cerveau. Les deux hémisphères et les quatre lobes qui les constituent sont activés, la fonction cognitive est alors améliorée et l’apprentissage devient plus facile.

Le quatre pattes permet donc une meilleure construction de la motricité fine et globale mais aussi la coordination oeil-main qui est indispensable pour pourvoir lire et écrire.

Il n’est pas rare, en effet, de retrouver des troubles de l’apprentissage chez des enfants ayant « sauté » la marche à quatre pattes : dyspraxie, dyslexie, TDAH, dysplasie, dystrophie…

Que peut faire mon ostéo ?

L’interêt premier est à la prévention. Le suivi ostéopathique régulier facilite le travail de l’ostéopathe qui peut alors travailler sur les petites tensions accumulées dans le corps de bébé et lui permettre une totale liberté dans l’apprentissage de ses mouvements.

Si bébé ne veut pas faire de quatre pattes ou qu’il marche déjà en ayant sauté cette étape, pas de stress ! Votre ostéo connait plein de petites astuces, de jeux, de façons amusantes qui pourront permettre de l’aider à trouver les bénéfices du quatre pattes avant même qu’il apprenne à lire ou à écrire.

Il est aussi utile de savoir que les bénéfices ne sont pas accessibles qu’aux bébés ! Recréer la marche à quatre pattes peut avoir des effets considérables pour les enfants de tous âge, pour les adultes qui souhaitent résoudre un problème ou augmenter leur potentiel cérébral, et même pour les gens qui ont des troubles moteurs ou qui ont eu un AVC !

Pour plus d’informations n’hésitez pas à prendre contact : ICI

Une séance ostéopathie annuelle est recommandée pour chaque enfant tout au long de sa croissance.


>L’ostéopathe, en suivant le développement de votre enfant, peut jouer un rôle clé dans sa santé. Il est à noté cependant que l’ostéopathie ne remplace en aucun cas le pédiatre ou le médecin généraliste.

>La motricité libre est essentielle. Chaque enfant doit suivre son propre rythme de croissance, ses propres expérimentations. Il ne faut en aucun cas le forcer. Les youpalas et les trotteurs sont donc à proscrire afin que bébé se constitue seul sa musculature et ses propres appuis au fur et à mesure de sa croissance.

Un commentaire sur « Pourquoi le quatre pattes est une étape importante de la croissance ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s