Bébé et l’ostéopathie

Coliques, torticolis, maux de tête, digestion difficile… Votre tout-petit peut connaitre quelques désagréments après la naissance. Les débuts d’une vie sont parfois un peu laborieux ! Le bon réflexe : Vous rendre chez un ostéopathe. Le but d’une séance sera de rééquilibrer le métabolisme de votre nouveau-né afin d’éliminer les tensions et contraintes liées à la compression dans le ventre de sa mère et aux traumatismes de la naissance.

A partir de quel âge peut-on amener bébé ?

Les jeunes parents peuvent emmener leur bébé chez l’ostéopathe dès ses premiers jours de vie. Le crâne de l’enfant n’est pas encore ossifié et la présence des fontanelles permet une plus grande mobilité. Lorsque la jonction entre les os se fait, vers 3 ou 4 mois pour la fosse postérieure et vers 12/18 mois pour la fosse antérieure, il devient plus difficile d’intervenir. Même si l’accouchement s’est déroulé sans problème particulier, il demeure néanmoins une épreuve à la fois pour la maman et le bébé. Il est donc recommandé de consulter très tôt afin de faire un premier bilan qui évaluera l’ensemble du corps de bébé.

Quand emmener mon enfant voir l’ostéo ?

Il est utile de consulter assez tôt après :

– Un accouchement sous péridurale
– Un travail trop long (plus de huit heures) ou trop court (moins de deux heures)
– Une grossesse gémellaire
– Une présentation par le siège, par la face ou par le front
– Une forte traction sur la tête
– Si le cordon s’est enroulé autour du cou ou du bras
– En cas de prématurité (le crâne est plus fragile)
– Si l’expulsion a nécessité une forte pression sur l’abdomen maternel
– Si emploi de forceps, ventouse ou spatule
– En cas de césarienne
– En cas de souffrance foetale, de réanimation même légère du bébé

En cas d’accouchement sans problème particulier, il suffit simplement d’observer votre enfant et de ne hésiter pas à consulter dans lors de la présence d’un ou plusieurs des éléments suivants :

– Il se cambre en arrière quand on le prend ou quand on lui donne la tétée
– Il a la tête plate à l’arrière
– Il tourne la tête très souvent du même côté, use ses cheveux de manière asymétrique
– Il est hypotonique et a du mal à tenir sa tête
– Il pleure tout le temps et/ou sans raison apparente
– Il dort mal
– Il régurgite
– Il souffre de coliques, a du mal à pousser, présente des selles peu nombreuses
Il a du mal à prendre le sein ou le biberon
– Il sort sa langue en permanence et à tendance à baver en dehors des têtées, ou au contraire ne tire jamais la langue
– Il est tombé de sa table à langer, après surveillance et examen médical
– Il a une mauvaise position des pieds, des hanches
– Il présente un strabisme après 6 mois de vie
– Il a des otites, bronchites, rhinites à répétition

Attention : Dans certains cas il est nécessaire de voir le pédiatre avant toute consultation ostéopathique.
Si vous avez le moindre doute, posez la question directement à votre pédiatre.

Une consultation en ostéopathie … même si tout va bien !

Il est conseillé de consulter un ostéopathe lors de chaque étapes du développement moteur de l’enfant : tenir assis seul, marche à quatre pattes, premiers pas… Il s’agit alors de faire un bilan pour mettre en évidence les petites tensions accumulées dans le corps de bébé et les relâcher pour obtenir une totale liberté dans l’apprentissage de ses propres mouvements.

Ostéo et vaccination

Il est également interessant d’emmener votre enfant chez l’ostéopathe avant l’âge de deux mois c’est à dire l’âge des premiers vaccins. Ces derniers vont le protéger de certaines affections mais vont aussi solliciter son système immunitaire de façon très précoce. Mais le corps de bébé peut être fragilisé (accouchement déclenché, péridurale, instrumentation…) et rencontrer plus de difficultés à bien appréhender la vaccination. L’interêt est donc préventif, pour préparer l’organisme du bébé à recevoir les vaccins

Il est à noter que la consultation d’ostéopathie doit se dérouler à distance des injections vaccinales (au moins 3 jours avant ou après le vaccin et surtout pas le même jour). En effet, le respect de ce laps de temps est nécessaire afin que le corps du bébé puisse correctement assimiler le traitement ostéopathique sans être parasité par l’administration d’une substance chimique.

Comment se passe la séance ? Est-ce que bébé a mal ?

Les techniques pédiatriques réalisées sont un ensemble de mobilisations très douces, non douloureuses et non traumatiques pour votre bébé.
Les techniques de craquements (ou « craking ») ne sont jamais utilisées sur les enfants.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à prendre contact : ICI

Les séances pour bébé sont donc importantes après l’accouchement mais il est aussi utile et recommandé de faire un petit bilan post-partum pour la maman !


>Il n’existe aucune contre-indication formelle si l’enfant est né prématurément mais il faut réfléchir en « âge corrigé », c’est-à-dire attendre que l’enfant soit effectivement arrivé au terme auquel il aurait dû naître. La prise en charge dépend également du niveau de prématurité et du passage ou non en néonatalogie.

>L’ostéopathe, en suivant le développement de votre enfant, peut jouer un rôle clé dans sa santé. Il est à noté cependant que l’ostéopathie ne remplace en aucun cas le pédiatre ou le médecin généraliste.

>N’oubliez pas d’apporter le carnet de santé de votre enfant lors de chaque séance.