Endométriose

Peu connue du grand public, l’endométriose est pourtant une maladie réelle touchant environ deux millions de françaises. Elle provoque des souffrances pendant les règles, les rapports sexuels ou parfois même au quotidien. Elle peut être également la cause d’infertilité.

Oui, mais qu’est ce que c’est exactement ?

L’endométriose est une pathologie chronique, bénigne. Elle se caractérise par l’implantation et le développement de cellules endométriales (normalement situé dans l’utérus) dans le péritoine pelvien, sur les ovaires, trompes et parfois même dans le tube digestif.

Les examens cliniques permettant le diagnostic peuvent être longs et invasifs. Il faut parfois jusqu’à 6 ans pour pouvoir être officiellement diagnostiquée.

L’endométriose est une maladie réelle qui peut donc porter atteinte à la fois physiquement et mentalement. Toujours douloureuse et parasitant la vie des femmes, il s’agit dorénavant de trouver des solutions pour soulager au mieux les symptômes.

Le traitement classique se fait à base d’anti-inflammatoires, de substituts hormonaux, d’une mise en place d’une ménopause artificielle ou de chirurgie. Ajouté à cela, les douleurs sont traitées avec des médicaments contenant des opiacés (ex: Lamaline, Ixprim).

Les médecines naturelles et alternatives, comme l’ostéopathie, proposent des traitements complémentaires ayant pour but principal de traiter la cause de l’endométriose.

L’ostéopathe va donc chercher à supprimer la douleur avant tout, mais aussi à restituer la mobilité, libérer les adhérences, retrouver un cycle physiologique et permettre une meilleure circulation des fluides de l’organisme.

Quel est le traitement ?

Le traitement est plus facilement réalisable en milieu de cycle car il sera alors moins douloureux. Evitons donc les séances juste après la fin des règles.

Le traitement de l’endométriose s’inscrit dans un parcours de santé complet. L’ostéopathie n’a pas pour vocation de remplacer le traitement classique prescrit par votre médecin, c’est simplement une aide complémentaire face à la maladie.


>Si vous souffrez de cette pathologie vous pouvez vous tourner également vers d’autres méthodes non médicamenteuses comme la mésothérapie, l’acuponcture, la sophrologie, la méditation, le yoga, le Tai-Chi…

>De nombreuses associations spécialisées dans l’endométriose se sont mises en place au cours de ces dernières années, n’hésitez pas à vous rapprocher de l’une d’entre elles.

 

 

Un commentaire sur « Endométriose »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s