Burn-out

Le syndrome de burn-out est désormais connu du grand public notamment parce qu’il fait de plus en plus de victime. Appelé aussi « syndrome d’épuisement professionnel », il désigne un état de fatigue émotionnel, mental et physique caractérisé par un manque de motivation et de performance après des mois voir des années de surmenage. Optez pour l’ostéopathie pour contrer ce cercle vicieux ! 

Comment reconnaitre un burn-out ?

Le syndrome d’épuisement général est généralement décrit comme passant par différentes phases :

  • Première phase : la phase d’alarme

Cette phase se caractérise par une période de stress et nervosité chronique. Elle peut s’étaler sur plusieurs mois et va produire des pathologies physiques bien connues telles que : lombalgie, torticolis, douleurs … Pathologies qui peuvent être traitées par ostéopathie.

  • Deuxième phase : la phase résistante

Comme son nom l’indique, c’est une période où on va tenter de résister et donc s’accommoder à ce stress chronique et aux douleurs qui le caractérisent. A ce moment là, la personne ne voit pas le burn-out s’installer. C’est une phase de déni durant laquelle l’individu entretiendra les problèmes physiques déjà cités lors de la phase d’alarme.

Selon les personnes touchées par le stress, cette phase de résistance peut soit tout remettre en ordre naturellement ou alors entraîner la troisième phase, le stade de rupture.

  • Troisième phase : la phase de rupture

L’épuisement est général ce qui va augmenter les symptômes ainsi que les douleurs. Durant cette phase, il est vivement conseillé de consulter son médecin traitant.

  • Quatrième phase : LE BURN-OUT

L’ensemble de l’individu est touché que ce soit au niveau physique, émotionnel ou psychique.

L’équilibre du corps est déstabilisé provoquant chez le patient de l’agitation, de l’irritabilité, des perturbations du sommeil ainsi que des troubles de l’humeur. La récupération est difficile voir impossible avec un fatigue matinale souvent très importantes.
Certaines expressions comme « je n’en peux plus », « je suis vidé », « je suis au bout du rouleau », peuvent manifester un état de fatigue important et mettre sur la piste du burn-out.

Vers quelles solutions se tourner ?

Aujourd’hui la prise en charge du burn-out est pluridisciplinaire. Il est primordial de se rapprocher de son médecin généraliste et d’alerter son entourage personnel et professionnel afin de pouvoir trouver des solutions pour commencer à parer aux problèmes de stress et d’améliorer la qualité de travail.

La vision holistique de l’ostéopathie, quant à elle, peut être une réponse complémentaire au domaine médical. L’ostéopathie permet de mieux se connaitre, d’essayer de maîtriser ses émotions, sa nutrition, d’appréhender le fonctionnement de son corps pour anticiper tant bien que mal les tensions engendrées et les phases de stress intense.

L’acuponcture, la réflexothérapie ou l’hypnose sont des médecines alternatives pouvant également être d’une grande aide sur le chemin de la guérison.

Que peut-faire mon ostéopathe pour soulager le stress?

Dans la majorité des cas, les patients consultant un ostéopathe sont déjà dans la deuxième, voir la troisième phase du stress. Sans savoir que leurs maux proviennent du stress, les patients souhaitent consulter un ostéopathe pour soulager leurs troubles digestifs, leurs problèmes de dos, leurs torticolis, leurs douleurs aux cervicales…

Face à la gestion du stress et au soulagement de ses maux, le travail de l’ostéopathe consiste à réguler de façon naturelle le système neurovégétatif  du patient en le rééquilibrant. Dans les faits, c’est ce système qui est, dans la plupart des cas, à l’origine des symptômes liés au stress.

Les techniques appliquées sont adaptées au profil de chaque patient. Pour soulager les symptômes liés au stress, il est conseillé de consulter son ostéopathe sur plusieurs séances afin de traiter l’ensemble du corps en profondeur.

Il faut tout de même préciser que l’ostéopathie va permettre au patient de soulager son stress et les douleurs associées, mais il est important de savoir que le moindre traumatisme ou choc pourra potentiellement entraîner une nouvelle apparition des troubles.

Pour des résultats positifs sur le long terme, il est nécessaire de suivre les conseils de l’ostéopathe, en effet une forte tension au travail pourrait annuler et détruire tout le travail déjà réalisé.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact : ICI


>Les cas de burn-out n’ont de cesse de se multiplier. En effet personne n’est épargné, quelque soit la profession, chacun peut être touché à n’importe quel moment de sa vie.

> Un suivi psychologique est vivement conseillé, parlez-en avec votre médecin.

L’ostéopathie en entreprise

L’ostéopathie peut s’avérer très utile pour les salariés d’une entreprise. En effet, le travail sédentaire reste une des causes majeures des TMS (Troubles Musculo-Squelettiques) qui sont la plus grande cause d’absentéisme dans les entreprises.

Les TMS regroupent les douleurs et incapacités fonctionnelles : lombalgies, sciatiques, cervicalgies, tendinites (épaule, coude). Ils peuvent aller de la douleur chronique jusqu’à une incapacité à travailler. Ils sont souvent causés par la position de travail, la sédentarité, les situations de stress professionnel et sont responsables de nombreux arrêts de travail.

Quels avantages peuvent apporter l’ostéopathie à mon entreprise ?

L’ostéopathe a un rôle important dans la prévention et le traitement des TMS. Il permet donc d’agir en réduisant le nombre d’arrêts de travail et simplement en raccourcissant leur durée.
Votre ostéopathe est également formé à l’ergonomie du poste de travail et pourra donc dispenser de nombreux conseils afin de permettre aux salariés de pouvoir évoluer dans un cadre de travail adapté à chacun.

Le stress qui s’installe dans la durée peut aussi avoir des répercussions négatives sur le fonctionnement des entreprises (turnover, journées de travail perdues, perte de qualité de la production, démotivation,…). Les sources de stress dans l’entreprise peuvent être réduites en agissant directement sur l’organisation, les conditions de travail, les relations sociales mais également grâce à des consultations ostéopathiques ciblées pour les salariés concernés.

Comment se déroule une séance d’ostéopathie en entreprise ?

De la même façon qu’une séance en cabinet. L’entreprise mets à la disposition du praticien un local permettant d’effectuer les séances dans le respect de l’intimité et du secret professionnels. L’ostéopathe apporte lui-même son matériel (Table, draps d’examen, outils de diagnostic…). Pour un suivi sur du long terme, chaque employé possède un dossier patient informatisé et sous couvert du secret professionnel, mis à jour par l’ostéopathe à chaque consultation.

Quelles sont les tarifications ?

Chaque collaboration est spécifique, et elle dépendra donc notamment du nombre de consultation à effectuer, de la localisation géographique et du type de partenariat mis en place.

Ainsi différentes solutions peuvent être mis en place pour financer les consultations:

  • L’entreprise finance les soins dans son intégralité

  • L’entreprise finance partiellement les consultations

  • Le salarié finance directement ses consultations d’ostéopathie

Vous êtes un entreprise et souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact.


>La plupart des complémentaires santé des entreprises comprennent le remboursement d’une partie des séances d’ostéopathie.

>Votre ostéopathe a déjà eu l’opportunité de travailler au sein d’Auchan et de Carrefour Logistic (30).

 

L’ostéopathie et le handicap

En cas de handicap moteur ou mental, congénital ou acquis, l’ostéopathie peut être une aide précieuse pour permettre au corps de s’adapter aux troubles fonctionnels qu’il est susceptible de développer. L’ostéopathie ne peux pas soigner le handicap en lui-même mais peut apporter bien-être et amélioration de la qualité de vie.

Comment va travailler l’ostéopathe ?

Chez les handicapés moteurs, il y a une diminution voire une complète absence de mouvement. L’ostéopathe, par la re-mobilisation douces et adaptées des zones altérées va permettre de relancer les échanges nerveux et nutritionnels des tissus et de l’organisme. Un travail plus ciblé permettra de stimuler les organes et viscères qui, favorisés par l’absence de mouvement et la prise de médicaments, peuvent entrainer des symptômes tel que la constipation, le ballonnement, les jambes lourdes ou autres troubles de la circulation.

Concernant les handicapés mentaux, l’ostéopathie permet également de réduire les troubles corporels. Parfois plus difficile à détecter car l’échange peut être difficile ou inexistant, l’ostéopathe peut developper grâce au toucher une forme particulière de relation et de confiance qui entraine de meilleurs résultats combinés à un traitement adapté à chaque patient.

Le déroulement d’une séance d’ostéopathie offre en terme de temps et de qualité de contact un cadre très propice à une bonne prise en charge de personnes porteuses de handicap.

Adultes, Enfants ? Les séances sont elles les mêmes ?

Chez les enfants souffrant de handicap, la prise en charge sera d’autant plus importante par rapport à leur croissance : l’intêret sera de libérer au maximum les tensions et blocages pour permettre une croissance optimale, la plus confortable possible. Comme pour tous nos jeunes patients en général, et en tenant compte des spécificités de chacun.

Par exemple, un enfant qui utilise beaucoup plus son bras droit que son bras gauche aura une épaule droite et les muscles du côté droit plus puissants et plus développés, et un côté gauche moins mobile. L’origine de ce déséquilibre peut être liée au handicap, ou indirectement à des tensions liées à la position de son corps. Dans tous les cas le travail sera de rééquilibrer les deux côtés en relâchant les tensions musculaires à droite et de libérer le côté gauche afin qu’il puisse être utilisé normalement, et qu’aucune gêne ne l’empêche d’être sollicité.

Pour toutes questions ou informations complémentaires n’hésitez pas à prendre contact avec votre ostéopathe.


>L’ostéopathie ne prétend aucunement avoir une quelconque influence sur le handicap en lui-même mais elle a la capacité d’aider le corps à mieux l’accepter.

>Bien entendu, l’ostéopathie ne doit pas être envisagée comme unique traitement. La prise en charge doit s’inscrire dans un cadre thérapeutique complet et adapté.